Ma liste secrète de mots clés....

Comment débuter une collection de timbres ?

Si vous n’avez jamais collectionné de timbres poste ou des cartes postales il n’est pas très difficile de débuter une collection de timbres. Alors pourquoi n’essayerez vous pas maintenant ce loisir extraordinaire. Vous gouterez ainsi de nombreuses heures de plaisir et de détente. L’un des avantages de la philatélie est qu’il est facile pour tous de débuter une collection.

Mais par ou commencer. Que collectionner ? Les timbres neufs ou oblitérés ? Ou trouver des timbres ? Ou les acheter ? Comment classer vos timbres ? Quel matériel utiliser pour les manipuler : pinces, loupes et odontomètre...

Autant de question à se poser quand on débute sa collection. N’oubliez pas que les timbres postes sont des minuscules objets d’art fragile : décollez les timbres avec soins et classez-les soigneusement dans des albums. Quel est la valeur de la collection de timbres que vous avez récupérés ?

Quoi de plus pratique alors que quelques conseils pour collectionneurs de timbres et de cartes postale afin d’améliorer votre collection et progresser ainsi dans votre passion de la philatélie et de la cartophilie. Que vous soyez collectionneur débutant ou confirmé ces conseils vous seront d’une grande utilité.

Débuter une collection de timbres est relativement simple car la philatélie est un loisir ou chacun collectionne suivant ce qu’il veut en fonction de ses goût, de ses envies et qui ne nécessite pas forcément un gros budget. C’est pour cela que même un enfant peut commencer une collection de timbres.

Une idée de thématique : La découverte d’Hawaï par les timbres.

 

Chaque collectionneur à sa raison pour collectionner les timbres 

Vous trouverez dans ce guide 10 façons de commencer une collection de timbres.

Tout d’abord pour commencer une collection de timbres récupérez les timbres sur le courrier reçu dans votre boîte aux lettres. Demandez aussi à votre famille et à vos amis de vous garder les enveloppes des courriers qu’ils reçoivent. Parlez en autour de vous : collègues, voisins, copains d’école (pour les enfants). Demandez à toutes ces personnes de vous envoyer des lettres avec de beaux timbres quand ils sont en vacances. Les greniers peuvent être aussi une source de découvertes de vieux timbres de vieilles lettres et de cartes postale. Ne négligez pas non plus les brocantes et vide grenier ou vous pourrez aussi faire des découvertes intéressantes.

Il vous faudra ensuite ne conserver que les timbres en bon état et classer les timbres de la façon que vous aurez choisie car le monde de la philatélie est vaste (beaucoup de timbres sortent chaque année) et certaine collections sont onéreuses. Il faut donc être réaliste vous ne pourrez pas tout collectionner. C’est pour cela qu’il vous fera choisir. Voici un guide contenant 10 façons de commencer une collection de timbres et ce à faible coût.

Collectionner les timbres par pays : Timbre de France, Timbres Anglais, Timbres du Vietnam, Timbres de Monaco

Collectionner les timbres par thématique : les tableaux, les transports, sports : rugby, football, le golf…

Collectionner les timbres par catégorie : Timbres d’usages courant : les Mariannes, Postes aérienne, Timbres taxe…

Viendra ensuite le temps de développer votre collection et de l’approfondir. Pour cela vous devrez peut être trouvé des correspondants en France ou à l’étranger. Dans tous les cas rejoignez un club philatélique pour être conseillé dans vos choix de collection et pour faire des échanges. Vous pourrez aussi vous procurer de nombreux timbres via les échanges et par l’intermédiaire des carnets de circulation ainsi que de récupérer les nouveautés de la Poste. Passez nous voir un dimanche matin vous serez toujours bien accueilli.

Alors, qu’attendez-vous pour commencer une collection de timbres ? Commencez votre collection de timbres dès aujourd’hui.

Voici en 19 points les principales raisons qui nous poussent à collectionner nos chères vignettes les timbres poste :

  1. Les timbres sont esthétiquement plaisants à regarder
  2. Les timbres sont des œuvres d’art miniatures
  3. Désirer compléter ou arranger un ensemble (thème) une collection de timbres.
  4. Par fierté nationale, nous efforcer de rassembler les timbres de notre pays.
  5. Par valeur historique, les timbres montrent nos rois, nos reines, nos présidents...
  6. Par stimulation intellectuelle.
  7. Par nostalgie, en mémoire des jours anciens, de notre jeunesse.
  8. Amasser les timbres comme ça, par instinct ou par plaisir.
  9. Récupérer les timbres avec espoir d’en trouver Un particulier (de bonne côte ?)
  10.  Les timbres pourraient nous rapporter de l’argent un jour.
  11. Collectionner les timbres pour éviter sa femme (épouse, enfants…) 
  12.  Votre grand-père vous à donner sa collection de timbres.
  13.  Vous voulez devenir l’expert mondial d’un timbre particulier. (1 franc vermillon).
  14.  Pour être fier de sa collection de timbres.
  15.  Vous appréciez les timbres – et vous avez le « virus » du timbre.
  16.  Par amour du détail (la précision de la gravure sur les timbres).
  17.  Pour passer les longues heures des soirées d’hiver.
  18.  Vous voulez faire de la recherche philatélique.
  19.  Pour des raisons d’investissement.

Un timbre se reconnaît à un certain nombre d’éléments, qu’ils soient officiels ou esthétiques. Il comporte un certain nombre d’informations nécessaires à son utilisation. Les timbres-poste sont des produits qui mettent en valeur l’identité et la culture du pays qui les émettent. Le visuel d’un timbre, son sujet ou son illustration peut permettre d’identifier le pays émetteur d’un timbre au premier coup d’œil. Nos timbres représentant la Marianne en sont le parfait exemple. Les autres timbres, dits commémoratifs sont plus esthétiques afin de plaire aux expéditeurs, destinataires et collectionneurs. Les timbres "commémoratifs" français, sont désormais ornés du symbole φ, Ils peuvent commémorer les grands évènements d’un pays, ses personnages célèbres ou son patrimoine.

Valeur d’affranchissement : appelé aussi valeur faciale. C’est la valeur à laquelle le timbre a été vendu. Elle permet de savoir si l’expéditeur a assez payé pour envoyer son pli. Elle ne doit pas excéder 3 mm de hauteur. Le sigle de l’euro ne peut figurer en exposant et doit toujours être aligné sur le bas des chiffres composant la valeur en euros. On peut aussi trouver à la place la mention LETTRE 20g, Ecopli 20g ou Monde 20g. Ces mentions remplacent la valeur faciale sur les timbres à validité permanente. Elle ne doit pas excéder les 2mm mais doit être légèrement plus grande que la mention FRANCE.

La date d’émission : (La Poste + millésime) C’est la date à laquelle le timbre a été mis en circulation. Cette mention doit être lisible mais revêt moins d’importance que la mention FRANCE. La graisse en sera également moindre. Cette mention peut figurer en italique et en position verticale. Dans ce cas, la base des caractères est orientée vers l’intérieur du timbre. Le millésime est obligatoire, excepté s’il fait partie intégrante du titre du timbre ou pour les timbres à validité permanente et semi-permanents.

Le pays d’origine : ou pays émetteur, c’est le nom du pays d’ou est originaire le timbre. FRANCE Cette mention doit être suffisamment lisible sans excéder 2mm de hauteur.

Le dessinateur - Le concepteur : un timbre peut présenter plusieurs noms comme celui du créateur du timbre, celui du dessinateur, ou encore celui du graveur. Le nom de l’imprimerie peut aussi, quelquefois, être inscrit sur le timbre.

La dentelure - Le papier : les perforations situées tout autour d’un timbre permettent de le séparer plus facilement de ceux qui l’entourent quand il est vendu en feuille, sous forme de carnet ou encore de bloc de plusieurs timbres. Il est parfois nécessaire de connaître le nombre de dents qu’un timbre possède pour correctement l’identifier. Certains timbres ont été émis avec des dentelures différentes. Deux timbres qui semblent pourtant identique en tout point peuvent donc être différents. Pour correctement les identifier il faut posséder un odontomètre. On pourrait aussi évoquer le type de papier utilisé car certains ont été imprimé sur du plastique, de la soie, du papier d’argent ou même de l’or etc...

La forme l’odeur : la plupart des timbres sont de forme rectangulaires, mais il en existe des ronds, en forme de ballon de rugby, des triangulaires, en forme de cœur comme celui de l’illustration, etc. A noter que certains timbres parfumés ont été fabriqués, comme celui sur le chocolat émis en mai 2009.

D’autres critères peuvent rentrer en compte pour identifier un timbre : sa gomme (la gomme est la partie qui devient collante quand elle est humidifiée). Désormais de nombreux timbres sont désormais autocollants. Ou encore son procédé d’impression : taille-douce, offset ou héliogravure... (Voir la fabrication des timbres). Vous en découvrirez bien d’autres.


COMMENT DECOLLER LES TIMBRES POSTE.

Décoller  des  timbres  est  une  étape  nécessaire  à  la  collection  de timbre. 

Etape  qui  peut paraître simple mais qui peut se révéler aussi terriblement destructrice pour nos timbres.
Alors  autant  prendre  quelques  précautions  et  faire  les  choses  bien.
Tout  d’abord rappelons que dans bien des cas il vaut mieux conserver les timbres  sur leurs supports que  de  les  décoller  de  leurs  enveloppes.  Certains  timbres  ont  plus  de  valeur  s’ils  se trouvent sur lettres ou sur cartes. A savoir affranchissements intéressants ou composés, premiers jours d’émissions, marques postales et flammes rentrant dans le cadre d’une thématique...Il  ne  faut  donc  pas  hésiter  à  demander  l’avis  d’un  philatéliste  plus expérimenté.
A  noter  que  certaines  enveloppes  de  couleur  peuvent  déteindre  sur  les timbres. Dans le doute s’abstenir de décoller les timbres sur ce genre d’enveloppes.
En premier  lieu  il  faut  découper  l’enveloppe  autour  du  timbre  pour  s’assurer  de  ne  pas découper  les  dents  de  ce  dernier.  Laissez  donc  une  marge  de  2  ou  3  cm  autour  des timbres pour éviter cela.
L’étape suivante consiste à placer le(s) timbre(s) dans un  récipient  d’eau  tiède  et  de  le(s)  laisser  tremper quelques  minutes.  Les  timbres  se  décolleront  des morceaux   d’enveloppes   et   la   séparation   des enveloppes pourra  se faire facilement. Une dizaine de minutes   devrait   donc   suffire,   sauf   pour   certains timbres récalcitrants qui ne voudraient pas se décoller tout seul. Attention toutefois à ne pas laisser tremper les timbres trop longtemps, les timbres mouillées sont plus  fragiles  et  se  déchirent  donc  plus  facilement  et l’encre  des  oblitérations   peut   aussi   se   mettre   à déteindre sur les timbres.
La troisième étape une fois les timbres décollés de leurs enveloppes est le séchage. Pour cela utilisons du papier buvard ou encore du sopalin. Déposons les timbres face imprimée sur ces supports absorbants,( des résidus de gomme pouvant encore se trouver sur ces
timbres),  et  attendons  que  ces  timbres  soient  secs.
La  dernière  et  quatrième  étape consiste  à  faire  retrouver  aux  timbres  une  forme  bien  plate  en  les  mettant  entre  deux
feuilles de papier et de placer dessus un gros dictionnaire, un bottin téléphonique ou tout autre objet pesant et plat durant quelques heures.
Il existe des sèches timbres électrique pour sécher vos timbres  bien  à  plat  et  sans  endommager  les  timbres que   vous   venez   de   décoller.   Le   sèche   timbres électrique  est  équipé  d’un  dispositif  de  chauffage  et d’une soufflerie. Ce type de matériel vous permet donc de  sauter  l’étape  trois  et  quatre.
A  noter  que  ces dernières années les timbres autocollants ont fait leur apparition.  ces  timbres  sont  plus  délicats  à décoller
que les timbres à gomme classique.
Certains philatélistes trempent ces timbres autocollants dans de l’eau écarlate et passent leur  pince  à  timbre  derrière  le  timbre  car  l’eau  écarlate  durcit  le  timbre.  Ils  passent ensuite du talc derrière le timbre autocollant et l’essuie avec du coton pour retirer le talc et  le  restant  de  colle.  Ils  mettent  ensuite  le  timbre  à  sécher  sur  du  papier  buvard  ou sopalin comme pour tous les autres timbres.