Un bisou philatélique

Le 1er février, la Poste Suisse a émis un timbre « Bisou », en prévision de la Saint-Valentin, célébrée le 14 du mois. En forme de bouche qui donne un baiser, il est, d'après la Poste Suisse, idéal pour accompagner les lettres d’amour, comme tous les messages venant du cœur.

La fête de Saint-Valentin, une figure probablement inspirée de plusieurs martyrs chrétiens, fut introduite comme fête religieuse en 469, et ce n’est qu’a partir du XIVe siècle environ qu’elle a été associée à l’amour romantique. La coutume qui veut que l’on déclare sa flamme ce jour-là est née en Angleterre, au XVIIIe siècle. Elle s’est ensuite répandue dans tout l’espace anglophone puis, à la suite du stationnement de soldats américains à l’étranger, elle s’est établie dans le monde entier.

Et quoi de plus romantique qu’une lettre d’amour ? Pour permettre aux amoureux de disposer d’un affranchissement en totale adéquation avec leur message, les postes de nombreux pays rivalisent d'imagination : en France, nous connaissons par exemple les nombreux cœurs qui se succèdent depuis des années.

 

Le nouveau timbre suisse a la forme d’une bouche donnant un baiser, avec un cœur en son milieu. Afin d’obtenir l’effet recherché, l’illustratrice zurichoise Isabelle Bühler a tout d’abord découpé la bouche dans du papier puis réalisé une photographie numérique selon la bonne perspective.

 

Enfin, la poste Suisse nous précise que ce timbre autocollant se prête aussi parfaitement à d’autres types d’envoi, par exemple une invitation à un mariage.

Écrire commentaire

Commentaires: 0